Des couleurs et de l’espace chez moi !

Bienvenue chez moi !

Des poils sur un tapis et c’est le début du bonheur !

Je ne sais plus si c’est dans Cosmo ou Glamour, mais j’ai lu récemment un article assez intéressant sur la standardisation des intérieurs. Les photos instagram / pinterest etc.. semblent promouvoir une décoration épurée, à franche tendance scandinave (on ne s’étonne pas, le leader du meuble en France étant Ikéa : société suédoise). Tout est blanc ou beige, ivoire ou coquille d’oeuf. Des plafonds doivent tomber des ampoules avec des filaments très voyants. Et si vous sortez un peu du lot nordique, vous aurez certainement choisi la deuxième option : le genre “loft industriel“. Avec des verrières partout, des peintures faussement usées, des meubles en ferraille. On dirait que le goût aujourd’hui ou le beau se limitent à ces simples “tendances”. Une fois de plus, c’est tout le problème des phénomènes de mode qui créent des obsessions pour certaines choses et en font oublier des centaines d’autres, que ce soit dans l’utilisation des matières, des tissus, des longueurs de cheveux ou même dans l’usage de la langue française.

Mon univers

Lire, dans le moelleux d’un fauteuil chesterfield en Velours, à la lueur d’un abat-jour en pâte de verre.

  • “Aziz, lumière !”

Je crois qu’avant même de savoir comment meubler et habiller son chez-soi, il est nécessaire d’évaluer la quantité de lumière qui le traverse. Aujourd’hui tout le monde n’a d’yeux que pour les expositions plein sud (dans le cas d’appartement qui n’en possèdent qu’une seule). Les surfaces en étage élevé garantissent une lumière plus vive, plus de soleil et donc moins de grisaille dans le coeur.  La lumière, c’est la base du bonheur. Mais pour tous ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter un penthouse au 68ème étage de l’Empire State Building ou d’avoir une maison avec jardin à la campagne, il faut jouer avec d’autres critères..

Le secret

Lavande, fuchsia, pistache : Des couleurs qui éveillent l’appétit et préviennent de la déprime.

  • Les formes, les angles, la géométrie de l’espace

Quand vous étiez bébé, vos premiers jeux d’éveil consistaient à mettre des étoiles en plastique jaune, dans des trous en forme d’étoiles, des ronds bleus dans des ronds bleus, des triangles, des carrés là où il faut. En grandissant, quand on part faire ses études et qu’on occupe un premier appartement à soi, où maman n’a pas son mot à dire, où l’on fait ses premiers choix d’adulte décorateur, on s’aperçoit que des formes exiguës s’avèrent compliquées à meubler, agrémenter. Il faut ruser, sacrifier, renoncer. L’essentiel étant de garder en tête la nécessité d’une circulation facile, fluide, dans toutes les pièces et les coins du lieu de vie. Ce qui rend un endroit agréable à vivre, avant même le style de la déco, c’est sa clarté, la sensation de liberté qu’il nous procure ou du moins celle de ne pas en être prisonnier. Et il ne s’agit pas de cacher la misère, de mettre ce qui vous encombre à l’abri des regards et surtout du vôtre sans prendre la peine de ranger, classer, archiver.

  • RANGEZ DÈS QUE VOUS LE POUVEZ

C’est l’enfer du bordélique mais le rangement, si vous faites l’effort d’y consacrer une heure de temps en temps, vous verrez, que ça procure une réelle sensation d’apaisement, voire d’excitation. Chez moi, ce n’est pas quelque chose de très naturel, j’ai fortement tendance à remettre au lendemain, et ranger n’est pas mon activité favorite. Périodiquement, peut-être une fois par saison, ça me prend de faire un grand tri. Jeter ce qui ne sert plus et ce qui est bousillé est jouissif, donner ou vendre ce qui peut servir à d’autres aussi.

Vous avez sans doute entendu parler du bouquin de Marie Kondo : “La magie du Rangement”, disponible ici. Aujourd’hui, l’auteure en sort un autre dans la lignée du précédent : Ranger : L’étincelle du Bonheur. Paraît-il qu’il est mieux que le premier. A vous de voir !

Alors de temps en temps, je réorganise mes placards, ma bibliothèque. Quelque part, je prends soin de mon chez-moi, comme s’il était mon semblable. Je fais attention à lui, je l’aère, je le pare de couleurs. Et il me le rend bien. Vous avez déjà certainement remarqué à quel point des lieux ou des gens vous apaisent ? Et à l’inverse à quel point, d’autres vous mettent mal à l’aise, vous dérangent ? Parfois même sans être capable de savoir expliquer pourquoi ? Nos maisons, nos huttes, nos caravanes (ce que vous voulez) sont des réceptacles d’émotions. Ils perçoivent nos énergies, les amplifient. Ils sont sensibles aux changements de températures, parfois aux grands vents que vous sentez s’engouffrer dans les rainures de vos vasistas ou dans les bouches des cheminées. Imaginez votre chez-vous “vivant”. N’oubliez pas que pour faire perdurer vos bouquets de fleurs, il faut en renouveler l’eau de leur vase, régulièrement. De la même manière, il est bon d’ouvrir vos fenêtres, de renouveler votre air et faire respirer votre appart.

  • OSEz LES COULEURS, NOM D’UNE PIPE !

Nan, mais le blanc, ça va avec tout !

C’est vrai, et c’est assimilé à la pureté virginale, l’innocence, la paix…. D’accord mais pour moi, c’est aussi stérile, glacial. Le blanc me fait mal aux dents comme un verre d’eau trop froide.

Vous êtes une boule d’énergie. Les couleurs véhiculent également des énergies et optimisent vos états d’âme.  Réfléchissez d’abord aux couleurs qui vous font du bien. Pensez ensuite à ce que vous voulez entreprendre, à la personne que vous voulez devenir. Vous savez sans doute déjà que le rouge excite, le jaune est le siège de la joie, le bleu de la loyauté, le rose celui de la douceur, et le violet celui de la spiritualité, etc. Intéressez-vous au symbolisme des couleurs, ce que les théoriciens disent d’elles, de leurs significations, puis posez-vous la question de ce qu’elles évoquent pour vous. 

Quand vous allez chez un ami pour la première fois, inconsciemment vous faites le parallèle entre le lieu et la personnalité de votre copain, vous cherchez les écarts et les similitudes entre l’endroit et ce que vous croyez connaître de votre ami. Alors n’oubliez pas que chez vous, vous pouvez laisser parler votre personnalité. C’est toujours vécu comme un cadeau d’avoir accès à votre univers.

Gardez en tête que si vous vous sentez bien chez vous, vous sentir bien en vous sera déjà chose bien plus aisée. Quand je serai incollable sur le feng shui, je traiterai le sujet sur ce blog. A suivre…

 

  • Des astuces pour un intérieur harmonieux :

1. Variez les hauteurs du MOBILIER.(éviter la monotonie tout en gardant une cohérence visuelle)

2. Multipliez les matières et textures (velours, bois, metal, laine, soie, verre…)

3. Jouez avec les couleurs dynamisantes (orange, turquoises, les acidulées en général), les calmantes (celles qui vous enveloppent quand vous avez besoin de tranquillité (les nuances de gris : perle /souris, les taupes, chocolat, beiges).

4. Choisissez des accessoires qui boostent votre bien-être (des bougies, des photophores, des plaids pour cocooner ou offrez-vous une bonne sono pour vous relaxer et vous imprégner d’une ambiance musicale bien à vous).

5. N’ayez pas peur du mobilier dépareillé (la symétrie à tout bout de champ, ça fait péter les plombs. Prenez des risques. mixer les époques rendra votre chez-vous : intemporel.

6. Evitez les posters, les tentures, les piles de papier (le désordre… qui va vous énerver ou vous décourager)

Pink lady.

Velours, amour toujours

credit photos : DansLesHautesHerbes

Et vous, c’est comment chez vous ? Qu’est ce qui est indispensable pour vous, pour vous sentir bien chez  vous ?

N’hésitez pas à partager l’article et à me répondre dans les commentaires. 🙂

Et pour découvrir d’un peu plus près, l’astrologie, rendez-vous ici